Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Budgets IT : retour à la croissance mais pas à la sérénité

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 29/09/2010 - indexel.net
 
Croissance-budget-it

Selon une récente enquête, les budgets informatiques sont repartis à la hausse. Mais pas dans le bon sens : les besoins croissent plus vite les capacités de financement, notamment en ce qui concerne la maintenance logicielle.

 

Bien que 61 % des DSI européens considèrent la maintenance logicielle comme un fardeau pour leur budget, la grande majorité – soit 71 % – prévoit d'augmenter de 15 % le budget qu'ils y consacreront l'année prochaine. Ces augmentations seront plus courantes en France (83 %) par rapport au Royaume-Uni (63 %) et à l'Allemagne (66 %). C'est ce qu'estime l'éditeur Numara Software dans une récente enquête menée auprès de décideurs informatiques travaillant dans des entreprises de 250 personnes ou plus et utilisant un logiciel de support technique ou de "service desk".

Quelle soit corrective ou évolutive, la maintenance logicielle représente en moyenne 23 % du budget informatique. Avec la crise, elle prend un poids de plus en plus important. Au point que 13 % des entreprises trouvent son coût trop élevé. Pourtant, la pression la plus couramment ressentie par plus des 2/3 des équipes informatiques est de "pouvoir résoudre les problèmes techniques des utilisateurs assez rapidement pour les satisfaire". Ainsi, 64 % des décideurs informatiques européens affirment que s'ils ne résolvent pas les problèmes techniques des utilisateurs suffisamment vite, leur productivité est touchée. Pire, 33 % estiment qu'il pourrait y avoir des conséquences financières importantes pour la société. Les conséquences potentielles inquiètent plus les responsables informatiques britanniques que leurs homologues en France et en Allemagne.

Les directions informatiques sont donc prises en étau entre le budget de maintenance logicielle qui ne cesse d'augmenter, le budget IT global qui stagne ou baisse, et l'importance d'assurer un service de qualité. 23 % des décideurs interrogés estiment qu'en cas de problème provenant du manque d'investissement informatique, c'est malgré tout le directeur informatique que l'on tient pour responsable. Et les utilisateurs se mettent en colère si leurs problèmes techniques ne sont pas résolus assez vite, ce qui serait le cas dans 6 entreprises sur 10 en France. Bref, la rentrée ne s'annonce pas de tout repos pour les directions informatiques !

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages