Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

IBM met le cap sur l'infrastructure "intelligente"

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 11/02/2009 - indexel.net
 
Mains.tendues.vers.une.mappemonde.symbolisant.la.liaison.des.reseaux.physiques.et.informatiques

Big Blue compte relier les réseaux physiques aux réseaux informatiques pour optimiser les processus des entreprises et leur permettre de créer de nouveaux services et produits plus économes.

 

Alors que la crise économique relance l'intérêt des gouvernements pour les grands travaux d'infrastructure partout dans le monde, IBM change de stratégie. Après avoir poussé des technologies comme Java ou l'open source, Big Blue met désormais le cap sur l'infrastructure intelligente. Son idée ? Relier les réseaux physiques aux réseaux informatiques pour les rendre plus intelligents et surtout plus économes. Ce nouveau marché est estimé à près de 122 milliards de dollars par le cabinet IDC. Il intéresse à la fois les entreprises et les gouvernements.

Ces nouveaux services et produits sont souvent regroupés sous les termes "Machine-to-Machine" (m-to-m), "Green Building", "Green IT", "Smart Grid", etc. Ils permettent aux utilisateurs d'optimiser l'utilisation d'une infrastructure physique à l'aide de capteurs qui remontent des informations au sein d'un logiciel. C'est le cas notamment des Smart grids (ou réseaux intelligents) des fournisseurs d'électricité qui aident les producteurs d'énergie à ajuster plus finement la production électrique en fonction de la demande. Les utilisateurs dépensent eux aussi moins d'énergie en adaptant leurs comportements grâce à un suivi en temps réel de leur consommation. IBM cite également les applications de la technologie RFID qui permettent de collecter des données tout en automatisant des processus.

On comprend ainsi mieux le rachat l'été dernier d'Ilog, un éditeur spécialisé dans la création d'algorithmes d'optimisation des processus, et le focus de Big Blue sur sa stratégie Green IT - baptisée Big Green - d'abord déclinée au niveau des centres de données sous l'appellation "Scalable Modular Data Center". Selon IBM, il faut actuellement huit fois plus d'espace et d'énergie qu'en 1996 pour faire fonctionner un datacenter, bien que les serveurs ne soient utilisés que de 6 à 15 % de leurs capacités. "Or, avec les réseaux intelligents, le volume de données à traiter devrait littéralement exploser", estime Adrien Porcheron, directeur général adjoint de dotgreen, spécialiste des centres informatiques de nouvelle génération.

Pour répondre à ces problématiques - intégration des réseaux physiques et informatiques, optimisation des processus, traitement et stockage intelligent de données - IBM vient de créer une nouvelle gamme de logiciels et de services. Baptisée IBM Service Management Industry Solutions, la gamme est verticalisée selon sept secteurs d'activité : énergie, industrie chimique et pétrolière, télécoms, grande distribution, banque et services financiers, électronique, industrie manufacturière. Les services sont fournis par IBM Global Business Services, IBM Global Technology Services et des partenaires.

À court terme, ces offres à la fois techniques et métier visent les grandes entreprises, mais nul doute qu'elles seront rapidement adaptées aux PME qui constituent une cible de choix en Europe.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages