Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Décisionnel : le reporting se rapproche des utilisateurs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 10/09/2003 - indexel.net
 

Les outils de reporting sortent de plus en plus du champ des informaticiens. Plus accessibles, ils peuvent désormais être configurés et personnalisés par les utilisateurs. Résultat, le marché se développe et les éditeurs s´agitent. L´exemple de Cognos qui s´intéresse aussi au reporting.

 

 

Après un été chaud en annonces - rachat des deux spécialistes du reporting Brio et Crystal Decisions par respectivement Hypérion et Business Object - le marché du décisionnel est clairement en effervescence. C´est d´ailleurs au tour de Cognos d´annoncer un outil de reporting et Microsoft se prépare également au lancement d´une solution avant la fin de l´année. Pourquoi cet engouement soudain pour des outils relativement anciens comme le décisionnel ? "Il n´y a rien de soudain", explique Pierre-Yves Minarro (photo), Vice-Président Europe du Sud. "Nous faisons du reporting depuis longtemps. ReportNet n´est en fait que l´adaptation d´une solution existante aux technologies d´aujourd´hui".

En d´autres termes, en redéveloppant sa solution, Cognos a surtout cherché à répondre aux besoins de rationalisation des dépenses informatiques. En adoptant les plates-formes J2EE et .NET comme socle d´exécution, le client léger pour concevoir et consulter les rapports et les Services Web pour accéder aux fonctions de ReportNet, l´éditeur permet en effet de capitaliser sur les plates-formes et les compétences existantes en entreprise.

Des outils de plus en plus proches de l'utilisateur final

Reste que l´évolution des outils de reporting ne s´arrête pas aux seules évolutions technologiques. Traditionnellement, le reporting était configuré et paramétré par une équipe d´informaticiens, puis édité sous forme de listing distribué ensuite aux utilisateurs finaux. Fonctionnement qui présentait deux inconvénients majeurs : l´équipe informatique n´était pas toujours disponible pour répondre aux nouvelles demandes et ne pouvait de toute façon pas s´adapter aux besoins spécifiques de chaque consommateur de statistiques. La nouvelle génération d´outils est toujours en partie configurée par des développeurs mais elle laisse beaucoup plus de place à la personnalisation, laquelle peut désormais être effectuée par l´utilisateur final.Très proche d´une interface Excel, dont elle reprend d´ailleurs les principes de manipulation, la solution de Cognos, de même que celle de Microsoft, permet en effet à l´utilisateur de sélectionner et configurer ses données, mettre en page le rapport, l´enrichir de données multimédia et même l´éditer ou le diffuser via Internet ou un Extranet. Cette simplicité, combinée à l´utilisation d´un véritable client léger chez Cognos (pas de traitements sur le poste client) favorise une meilleure diffusion des informations au sein de l´entreprise mais également auprès de partenaires, y compris dans le cadre d´organisations internationales, ReportNet pouvant traduire un rapport à la volée en 25 langues.

"Nous ne sommes plus dans une phase où l´efficacité du reporting a besoin d´être prouvée", estime Isabelle Carcassonne (photo), directrice Marketing et Communication Europe du Sud. "Aujourd´hui l´enjeu est clairement sur les fonctionnalités, la facilité d´utilisation et de diffusion". Fonctionnalités et simplicité sur lesquelles Cognos a travaillé sur près de trois ans avec une cinquantaine d´entreprises à travers le monde (Lafarge en France) qui ont testé et validé ReportNet.

 

 

 

 

 

 

 

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages