Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Android 3.0 à l’assaut des tablettes numériques

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 02/02/2011 - indexel.net
 
Android-3.0

Au coude à coude avec Nokia sur le marché de la téléphonie mobile, Google se diversifie en adaptant son système d’exploitation pour smartphones aux tablettes numériques. En ligne de mire : l’iPad d’Apple.

 

Apple s'est positionné le premier sur le marché des tablettes numériques avec iOS et l'iPad. Depuis, tous les grands de l'informatique tentent de lui emboîter le pas avec leur propre système d'exploitation. C'est le cas notamment de Microsoft (notre article : Windows 8, futur système d'exploitation pour tablette électronique), d'Intel et de Nokia avec Meego (une première tablette serait en préparation), sans oublier Google qui vient de dévoiler Android 3.0 Honeycomb sur son blog.

Au dernier trimestre 2010, Google est passé en tête des ventes de smartphones avec 32,9 millions d'appareils équipés d'Android, devant Symbian de Nokia jusqu'alors numéro un mondial. Mais le géant de Mountain View ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Android 3.0 s'adressera aussi bien aux smartphones qu'aux tablettes numériques comme l'iPad d'Apple ou le Galaxy Tab de Samsung. "La nouvelle interface utilisateur a été optimisée spécifiquement pour les tablettes", explique Google.

Une interface plus ergonomique

Grâce à la prise en charge de l'accélération matérielle, la nouvelle interface utilisateur de Google comporte des effets 3D. Elle intègre aussi une barre d'état – qui affiche des alertes ou l'état du système – et une barre "actions" pour piloter les applications à l'aide d'un menu contextuel. Entièrement personnalisable, l'écran d'accueil peut être découpé en cinq sous-groupes pour classer ses applications et widgets par thème. Pour faciliter la navigation multitâche grâce à une indication visuelle, la fonction "applications récentes" présente une capture d'écran de l'application en cours d'exécution. Au-delà de l'interface, Google a également retravaillé l'ergonomie de son clavier virtuel – pour fiabiliser et accélérer la saisie du texte sur un large écran (1280 x 780 pixels) – et des fonctions interactives. Par exemple, lorsque l'utilisateur saisit ou lit un texte, il peut sélectionner un mot ou un groupe de mots d'un seul geste. La barre "actions" permet alors de couper, copier et coller le texte en une simple pression.

Accélération 3D et support des claviers USB

Côté performances, Android 3.0 Honeycomb supporte désormais les processeurs multicœurs via la machine virtuelle Java Dalvik et la librairie Bionic. Le rendu graphique s'appuie sur OpenGL pour l'accélération matérielle 3D (processeur graphique). Le système d'exploitation intègre également une couche d'abstraction 3D (Renderscript) et une interface de programmation (API) qui abstraient le code du processeur graphique pour assurer une meilleure portabilité. Enfin, Android 3.0 Honeycomb fait la part belle à la connectivité. Le système d'exploitation se synchronise automatiquement avec le contenu d'un support de masse USB pour afficher les images et les vidéos. Il prend également en charge les claviers USB et Bluetooth.

Android concurrent de Chrome OS ?

L'arrivée d'Android 3.0 est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour les développeurs. En effet, en avril dernier, le New York Times révélait que Google travaille sur "un lecteur électronique qui fonctionne comme un PC", c'est-à-dire une tablette (notre article : Google prépare une tablette pour contrer l'iPad d'Apple). Fonctionnera-t-elle sous Android ou sous Chrome OS ? A priori sous Android. Honeycomb supporte en effet les claviers USB et Bluetooth, intègre un navigateur, et dispose d'une logithèque importante. Dans ce contexte, le coût de développement et de support de Chrome OS, uniquement pour équiper les netbooks, risque d'être prohibitif et poussera Google à privilégier Android.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages