Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Microsoft prolonge Windows XP jusqu'en avril 2011

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 24/06/2009 - indexel.net
 
Touche.7.de.clavier.illustrant.Windows.7

L'éditeur veut faciliter les migrations directement de Windows XP vers Windows 7 sans passer par Vista. Entreprises et particuliers pourront donc acheter Seven et rétrograder vers XP s'ils n'en sont pas satisfaits.

 

Microsoft vient de prolonger la durée de vie de Windows XP de 18 mois pour faire oublier Windows Vista et encourager les migrations vers Windows 7, son nouveau système d'exploitation qui sera officiellement commercialisé à partir du 22 octobre 2009. Concrètement, les intégrateurs (OEM) ne sont plus limités au 10 avril 2010 pour proposer un "downgrade" de Windows 7 Professional et Ultimate vers Windows XP Professional Service Pack 3. Ils pourront proposer cette option jusqu'en avril 2011.

Les conditions d'application de ce dispositif ne sont toutefois pas encore très claires. Microsoft se réserve en effet le droit de stopper prématurément ce programme de rétro-migration en cas de sortie d'un service pack 1 (SP1) de Windows 7 avant avril 2011. Les entreprises devront donc attendre encore quelques mois pour planifier leur migration.

En revanche, Microsoft explique que les entreprises qui gèrent leurs licences via le programme d'achat en volume Select et la Software Assurance seront libres de "monter" ou de "descendre" de version sans forcément passer par la case Windows Vista. Une entreprise acquérant des licences Windows 7 pourra donc repasser directement à Windows XP si elle rencontre des problèmes de compatibilité avec ses applications professionnelles. C'est en partie à cause de ces craintes que les entreprises n'ont pas migré vers Vista.

Cette flexibilité aura un coût important. Microsoft précise en effet dans un communiqué que "le prix annuel pour la Software Assurance pour les Applications et Systèmes est de 29 % du prix de la licence. Pour les serveurs, le prix annuel de la Software Assurance est de 25 % du prix de la licence". En clair, le "droit au downgrade" coûtera 25 à 29 % supplémentaires.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages