Indexel

Solid State Storage : 500 fois plus rapide qu'un disque dur

Par Alain Bastide le 07/04/2010 - indexel.net
 

LSI et Seagate ont mis au point un module de stockage à base de mémoire flash NAND qui s'appuie directement sur le contrôleur PCI Express. Les performances sont impressionnantes.

 

Le module de stockage de données proposé par LSI et Seagate est 500 fois plus rapide qu'un disque dur magnétique traditionnel. De quoi doper les performances des applications très gourmandes en entrées / sorties, comma par exemple dans le secteur financier.

Le premier modèle (SSS6200 PCIe) propose jusqu'à 300 Go de capacité. Il supporte jusqu'à 200 000 entrées / sorties par seconde (IOPS) et dispose d'une bande passante de 1 500 Mo/s en lecture. En comparaison, un disque dur traditionnel plafonne à quelques dizaines de Mo/s.

Baptisée Solid State Storage (SSS), cette architecture repose sur de la mémoire NAND comme les Solid State Drive (SSD). Mais contrairement à ces derniers, le SSS6200 PCIe s'enfiche directement sur un port PCI Express. Il n'a donc pas besoin d'un port SAS (Serial Attached SCSI) ou S-ATA (Serial ATA) dont le débit est limité à 375 Mo/s (SAS 1.0) et 750 Mo/s (SAS 2.0). Sans ce goulet d'étranglement, le module de stockage de LSI est cinq fois plus rapide qu'un SSD. Autre avantage : il est alimenté directement par le port.

D'un point de vue logique, le SSS6200 PCIe intègre un contrôleur SAS et est vu par le système comme un disque dur traditionnel. Comme les SSD haut de gamme, les SSS ne sont pas destinés au stockage d'informations sur de longues durées. Ils visent surtout les centres de données où ils servent de mémoire tampon entre les baies de stockage et les applications, exactement comme la mémoire tampon des disques durs magnétiques des particuliers, mais à l'échelle du centre informatique.

LSI n'a pas encore annoncé de prix pour le SSS6200 PCIe, mais indique qu'il proposera 1 To de capacité dès la fin de l'année.