Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Rachat de Cognos par IBM : que restera-t-il à SAS ?

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 13/11/2007 - indexel.net
 

L'acquisition de Cognos par IBM, après celle de Business Objects par SAP et d'Hyperion par Oracle, marque la disparition du marché du décisionnel proprement dit.

 

L'OPA d'IBM sur Cognos pour cinq milliards de dollars ne surprend guère. Annoncée lundi 13 novembre, elle ne fait que mettre un terme à la vague d'acquisitions à laquelle on assiste depuis quelques mois sur le marché du décisionnel. Nul ne doute que le récent rachat de Business Objects par SAP (notre article) a accéléré le mouvement chez IBM, éditeur qui se disait, il n'y a encore pas si longtemps, moyennement intéressé par une acquisition dans ce secteur. Le fait est que Business Objects était partenaire d'IBM au même titre que Cognos, Big Blue ayant noué des accords de co-développement avec les deux spécialistes du décisionnel. Perdre un nouveau partenaire, c'était pour IBM laisser un trou béant dans sa plate-forme « Information On Demand » à laquelle il ne manquait que la brique décisionnelle.

Avec cette acquisition, le marché du décisionnel proprement dit disparaît (notre article), laissant la place à un concept plus vaste de gestion de l'information. Dès lors, on est en droit de se demander quel avenir est réservé aux rares indépendants survivants, dont notamment SAS, leader sur le marché du datamining. Le véritable savoir-faire, les solutions métiers verticales - plus particulièrement pour le secteur des banques et des assurances - ainsi que l'importante base installée captive en raison des technologies propriétaires suffiront-ils à sauver un des plus vieux éditeurs du marché décisionnel ?

Le datamining étant au fil des années devenu une "commodité" embarquée dans les offres décisionnelles et dans les bases de données, on est clairement en droit d'être dubitatifs sur l'avenir de SAS face à la concurrence des géants SAP, Oracle, Microsoft et maintenant IBM...

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages