Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Les multiples usages du décisionnel (2ème partie)

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 30/03/2004 - indexel.net
 

Donner aux collaborateurs, partenaires et fournisseurs les informations dont ils ont besoin pour gagner en efficacité, anticiper les décisions stratégiques, optimiser le pilotage de l´entreprise, fidéliser les clients, séduire les prospects... autant d´avantages à retirer d´un système d´aide à la décision.

 

 

3. Anticiper les décisions stratégiques, optimiser le pilotage de l'entreprise

Le décisionnel peut également servir à dégager des tendances ou mesurer une activité de l´entreprise et ainsi lui permettre d´ajuster son approvisionnement, de concevoir un nouveau produit sur les bases d´une analyse des besoins, etc. Chez ISA France, grossiste en consommables et matériel informatique, le projet décisionnel a été combiné à la mise en oeuvre d´un PGI : "Pour être concurrentiel sur un marché comme le nôtre, il ne suffit pas d´engranger des données dans la base d´un PGI, il faut les utiliser pour mieux décider, explique François De Chiara (photo) directeur Organisation et Informatique d´ISA France. En d´autres termes, le PGI est une usine à gérer des commandes, à facturer, etc. qui est indispensable, c´est un point de passage obligé mais, qui en soi, n´apporte pas de valeur ajoutée. Le véritable ROI de notre PGI, on l´a en partie obtenu par le décisionnel". Grâce à cette combinaison PGI/décisionnel, ISA France peut désormais mesurer l´impact d´un produit sur le marché ou encore contrôler la qualité globale de l´entreprise avec indentification des points d´achoppement dans les processus métiers grâce aux indicateurs de suivi d´activité.

Arc International, pour sa part, a mis sur pied en moins de sept mois une application décisionnelle qui devrait lui permettre de doubler son chiffre d´affaires dans les cinq prochaines années. "Comme beaucoup d´entreprises, nous sommes confrontés à un contexte économique très concurrentiel, précise Bénédicte Liagre (photo), contrôleur de gestion chez Arc International et chef de projet décisionnel. Nous devons être plus agressifs et, pour cela, travailler sur des données qui nous permettent d´élaborer des objectifs de vente dans le monde, en déduire des objectifs de production, calculer les objectifs de dépenses pour la production, etc. Ces données doivent être fiables et consolidées dans des délais aussi courts que possible afin de pouvoir analyser et mesurer notre performance, faire des prévisions chaque mois et éventuellement ajuster notre stratégie si les résultats ne sont pas conformes à notre objectif. Avant la mise en oeuvre de notre outil décisionnel, il nous fallait trois mois pour élaborer un budget ! Aujourd´hui, nous ne mettons plus que trois semaines et ajustons en permanence notre stratégie en fonction de nos résultats".

Là encore, requêteur ou moteur multidimensionnel, peu importe. Tout dépend en fait du nombre d´axes que l´on souhaite croiser et de la récurrence des requêtes. Si ce sont toujours les mêmes, un simple requêteur peut suffire à condition que le modèle de données de la base soit adapté. Certains outils d´analyse spécialisés permettent également de mettre en pratique le concept de Balanced Scorecard, ensemble de méthodologies préconisées par Robert S. Kaplan & David Norton qui favorisent un alignement permanent de la stratégie de l´entreprise sur des objectifs financiers et non financiers. Enfin, le datamining peut également avoir sa place dans cette optimisation du pilotage de l´entreprise. Consacré à l´analyse prédictive, cette technologie se base sur les lois de la statistique pour détecter des corrélations entre des données et ainsi faire ressortir des anomalies, des correspondances, etc.

4. Fidéliser les clients, séduire les prospects

De plus en plus d´entreprise centralisent leur stratégie autour du client et c´est probablement dans ce domaine que le décisionnel trouve aujourd´hui ses plus belles applications. Pouvoir analyser l´impact d´un produit, les besoins du marché, proposer le service adapté à un profil de clients spécifique, etc. constitue désormais un pré-requis incontournable pour se différencier, garder ses clients et séduire les prospects. Dans le secteur de l´assurance où la concurrence est particulièrement dure, Aon Automobile a mis en place la solution CRM dotée de fonctions d´analyses de PeopleSoft pour mieux connaître ses clients: "Notre problématique était claire, explique François-Xavier Redier, Directeur Général Adjoint d´Aon, si nous maîtrisons parfaitement les produits d´assurance, il était en revanche très difficile pour nous de matérialiser les services. Or, pour proposer à nos clients des services adaptés à leurs attentes, souvent novateurs dans notre secteur comme l´aide gratuite au remplissage d´un constat, la prise en charge totale du véhicule accidenté et le prêt d´un véhicule de courtoisie, il était impératif de mieux les connaître". Une connaissance d´autant plus facile à obtenir que la plupart des entreprises ont engrangé des années d´informations sur leurs clients dans leurs applications (comptabilité, PGI, etc.). La plupart sont donc assises sur une véritable mine d´or qu´il leur suffit d´exploiter pour en tirer une segmentation de leurs clients mais également des enseignements sur leurs habitudes de consommation, leur budget moyen, leur couleur préférée, le produit qu´ils pourraient aimer, le service qu´ils attendent... tout cela juste en croisant des données existantes qui aujourd´hui n´ont d´intérêt que d´encombrer les disques durs !

 

 

 

 

 

 

 

Lire la 1ère partie de l´article

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages